Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir Clément Bouillaud en entrevue sur le blogue Make it Run!

C’est parti:

Ambroise: Peux-tu te présenter pour nos lecteurs? Qui es-tu et quel genre de course à pied fais-tu?

Clément Bouillaud: Hola todos, je suis Clément Bouillaud, entrepreneur en devenir dans le secteur de l’alimentation pour sportifs.

Je vis à Paris. Je pratique majoritairement la course sur route mais suis également un adepte du trail (Paris s’y prête assez peu malheureusement, d’où une fréquence de pratique moindre). Je passe aussi pas mal de temps les fesses posées sur la selle de mon vélo et les pieds dans l’eau.

 

Clément Bouillaud

 

Comment t’es tu mis à la course à pied?

J’ai couru pour la première fois en classe préparatoire. Avant cela, j’avais fait un peu de VTT en mode “randonnée du dimanche” et du tir de précision (pas le meilleur sport pour les muscles et le cardio haha).

Pourquoi en prépa ? Parce que le temps était précieux et j’avais besoin d’un sport que je pouvais pratiquer sans perdre de temps, dès que j’en ressentais le besoin. Si ma pratique était ponctuelle à cette période, elle s’est accentuée en arrivant en école de commerce, avant de s’estomper pendant un an et demi pour des raisons professionnelles, et de repartir de plus belle il y a maintenant deux ans et demi en prévision d’un premier semi-marathon et d’un half ironman.

 

Quels sont tes meilleurs et pires souvenirs de courses?

Mes meilleurs souvenirs de course sont sans aucun doute mes participations à des courses en équipe. J’ai participé à plusieurs reprises à des raids étudiants, majoritairement dans les Alpes. Quel kiff que de se dépasser en équipe, avec des potes, de s’encourager les uns les autres et de passer la ligne d’arrivée bras dessus bras dessous. Il n’est pas rare que les larmes montent dans de tels scénarios.

 

Mon pire souvenir ? Le semi-marathon de Londres en octobre 2017. Pour une fois j’avais préparé la course hyper méthodiquement, en suivant un programme précis… Mais j’ai explosé le jour de la course. J’avais négligé les aspects alimentation et sommeil dans la préparation… J’ai rarement trouvé le temps aussi long en courant. Après, cela reste un ressenti personnel : l’ambiance de la course était géniale !

 

Clément Bouillaud Marathon

 

Quel serait ton meilleur conseil pour quelqu’un qui commence la course à pied?

Commencer en douceur sans se préoccuper de son allure, de son endurance, etc. Cela aide à se concentrer sur la notion de plaisir et limite le risque de blessure (#frustration).

 

Selon toi, quelle est la meilleure récompense lorsque l’on court?

Tout dépend dans quelles circonstances on court.

Si l’objectif de la sortie c’est de se mettre mal (fractionné, course), la meilleure récompense c’est la sensation de planer qui suit l’effort (suivie par l’atteinte d’un objectif de chrono, si objectif il y a).

Si on court à allure plus légère, la meilleure récompense c’est de sentir qu’on fait du bien à son corps et qu’on entretien la machinerie.

 

Clément Bouillaud

 

Comment t’y prends-tu pour trouver puis t’inscrire à une course à pied?

En premier lieu je pense aux courses que je connais, aux classiques. Ensuite, si je suis un programme particulier en prévision d’un objectif plus lointain, je vais chercher les courses qui collent à mon calendrier.

 

À quoi ressemble ton programme d’entrainement?

En ce moment ? A une page blanche, parce que je suis le malheureux détenteur d’un syndrome de l’essuie-glace (TFL, agrémenté d’une belle bursite apparu en raid, pour les connaisseurs).
Heureusement, ça c’est seulement pour la course 😉

J’ai quelques séances de vélo et de natation au programme (j’ai quand même un half ironman à préparer pour fin août :D).

 

Clément Bouillaud

 

Questions rapides

  • Quelle est ta prochaine course prévue? Ironman 70.3 de Vichy, le 25 août.
  • Depuis combien de temps cours-tu? 4-5 ans disons.
  • Est-ce que courir te permet de te vider la tête ou tu fais partie de ceux qui reflechissent? Un peu des deux. Je réfléchis pendant les séances faciles, je ne suis pas en mesure de réfléchir pendant les séances dures.
  • Entrainement: seul ou en groupe? A plusieurs dès que je peux, solo sinon. En réalité, quand on suit un programme avec des allures spécifiques, il y a de nombreuses séances qu’on ne peut faire que seul (sauf à avoir un partenaire de course qui a exactement le même niveau).

 

 

Des questions pour Clément Bouillaud? Écrivez-les en commentaires!

 

Tu veux également participer à une entrevue?

👉 Clique ici

THE ULTIMATE GUIDE TO RACE SPONSORING

Learn how to find, approach, close & retain sponsors!

 

Get the exact steps to win sponsorship deal. Even more than that, we’ll provide you with the exact scripts & templates to use.

Look for the ebook in your emails!

Pin It on Pinterest