Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir Paul-Emmanuel Entraygues en entrevue sur le blogue Make it Run!

C’est parti:

 

Ambroise: Peux-tu te présenter pour nos lecteurs? Qui es-tu et quel genre de course à pied fais-tu?

Paul-Emmanuel Entraygues: J’ai 20 ans, je suis étudiant. J’ai pas mal de temps pendant mes études pour me consacrer au sport donc j’en profite. Je fais du triathlon, mais cela signifie également et surtout de la course à pied. Je m’entraîne 3 à 4 fois par semaine, dans l’optique de préparer des courses longue distance (semi-marathon, marathon et trail longue distance). Je ne suis pas spécialement un “performeur”, j’aime me dépasser en course mais je suis conscient de mes limites.

 

Paul-Emmanuel Entraygues

 

Ambroise: Comment t’es tu mis à la course à pied?

J’ai commencé à courir en compétition à l’âge de 10 ans en participant à des cross organisés dans ma région. Je ne m’entraînais alors pas. Plutôt bon au départ, on m’a encouragé à poursuivre la course à pied et à m’entraîner sérieusement. J’ai alors commencé le triathlon, pour coupler mes trois sports de prédilection, c’était la première fois que je m’entraînais plusieurs fois par semaine avec des objectifs de séance précis et sensés.

 

Quels sont tes meilleurs et pires souvenirs de courses?

Mon meilleur souvenir de course est sûrement un triathlon remporté dans la dernière ligne droite de course à pied, quand j’étais jeune. Mon pire souvenir de course, je l’ai vécu il y a peu de temps, lors du Marathon de Paris cette année. Je visais un temps de 3h30, ce qui me semblait largement atteignable étant donné mon entraînement et mes performances récentes. Je commence la course en ayant de très bonnes sensations. Mais autour du 15e kilomètre, je commence à faiblir et je recrache mon petit-déjeuner, pourtant léger. A partir de cet instant, je ne parviens plus à m’alimenter correctement, je n’ai plus d’énergie et je termine sur la réserve. La deuxième moitié de la course est un calvaire pour moi, je commence à marcher dès le km26, je ne retrouve pas de second souffle. Mes temps au km sont de plus en plus mauvais. Je termine finalement en 4h20, bien loin de mon objectif initial, complétement vidé.

 

Paul-Emmanuel Entraygues

 

Quel serait ton meilleur conseil pour quelqu’un qui commence la course à pied?

Acheter de bonnes chaussures, ne pas vouloir commencer trop rapidement à faire des distances trop longues mais bien adapter son entraînement à ses objectifs. Tout ceci me semble primordial pour prendre du plaisir lors de la course car cela limite le risque de blessures. Ensuite, je recommande de courir vraiment régulièrement, et non une fois par semaine ou toutes les deux semaines, le corps sera ainsi habitué à l’effort et il sera moins difficile de se remotiver, les douleurs seront moins intenses ou plus tardives d’entraînement en entraînement.

 

Selon toi, quelle est la meilleure récompense lorsque l’on court?

En cas de victoire, un trophée, une coupe. En tant que finisher, une médaille et un beau T-shirt, technique et réutilisable, ça me semble très bien. J’apprécie également avoir des réductions auprès de magasins ou de sites Internet spécialisés dans le sport afin de parfaire mon équipement, ou directement des lots sous la forme d’équipement (camelbag, gourde, porte-téléphone, etc.)

 

Paul-Emmanuel Entraygues

 

Comment t’y prends-tu pour trouver puis t’inscrire à une course à pied?

Généralement, je cours une course parce que j’en ai entendue parler, soit sur Internet soit qu’un ami me l’a conseillée. Je regarde ensuite sur le site Internet de la course plus de détails : distance, dénivelé, date, prix d’engagement. Puis, je m’inscris en général directement sur le site. Je planifie mon calendrier de courses sur la saison bien à l’avance en général (entre 4 et 6 mois), ce qui ne laisse pas trop place à l’improvisation ou aux inscriptions de dernière minute.

 

À quoi ressemble ton programme d’entrainement?

Etant donné que je m’entraîne pour réaliser de longues distance, je réalise en général quatre entraînements dans la semaine, répartis comme suit : un fractionné, un footing de 45 minutes en Z1 (allure très confortable), un footing de 40 minutes allure course et une sortie longue entre 1h15 et 1h40 allure lente. Ce programme varie à l’approche des courses, où je supprime l’entraînement fractionné, et je rallonge les distances tout en ralentissant l’allure.

 

Questions rapides

  • Quelle est ta prochaine course prévue?: Ventouxman, un triathlon 70.3 dans le Sud de la France, près du Mont Ventoux
  • Depuis combien de temps cours-tu?: 10 ans
  • Est-ce que courir te permet de te vider la tête ou tu fais partie de ceux qui reflechissent?: Je me vide la tête en courant, je ne pense pas à grand chose
  • Entrainement: seul ou en groupe? : Seul, presque toujours

 

 

Des questions pour Paul-Emmanuel Entraygues? Écrivez-les en commentaires!

 

Tu veux également participer à une entrevue?

👉 Clique ici

THE ULTIMATE GUIDE TO RACE SPONSORING

Learn how to find, approach, close & retain sponsors!

 

Get the exact steps to win sponsorship deal. Even more than that, we’ll provide you with the exact scripts & templates to use.

Look for the ebook in your emails!

Pin It on Pinterest